01 - 05 - 2017
     ACTUALITES Voir les actus...
puce Festival des 3 chaises
Rendez-vous aux ecuries du chateau les 28 et 29 juillet à 20h00 pour un concert de mandoline et guitare le vendredi et une pièce de théatre le samedi Puis le dimanche à 20h00 pour l'opera de poche "Samson et Dalila de Saint-Saens. Reservation obligatoire: voir les affiches

. . . . .

puce Les actualités
Pour toute precision, lieux, horaires et complement d'info, pour verifier les dates, Merci de vous reporter aux publications de la Presse locale, aux infos de Radio Craponne, et aux associations organisatrices des differents evenements. Faites vous confirmer la date et la validitï de la manifestation qui vous interesse...

. . . . .

puce Foire de la Saint Martin
Les foires sont de plus en plus rares. Celle d'Allegre est la derniere de la communaute de communes des Portes d'Auvergne. Des l'aube se tient un marche aux champignons place de la grande Fontaine. Tot le matin, des 07h, ou a midi selon les etablissements, les cafes et restaurants d'Allegre servent LA TRIPE ! Un moment unique, chaleureux, convivial, rechauffant ! Un marche anime la Place du Marchedial et la rue de la Porte de Monsieur. Venez participer a ce moment herite des grandes foires aux bestiaux de nos Anciens et vous regaler de tripes.

. . . . .

puce Journees europeennes du Patrimoine
Chaque annee, outre leurs visites d'Allegre les jeudis d'ete, les Amis d'Allegre participent aux Journees Europeennes du Patrimoine. Ils proposent des visites approfondies de la zone historique d'Allegre ou de La Potence qui permettent de voir le chateau des Tourzel d'Allegre, ou encore proposent de visiter en detail la Place du Marchedial, ses hotels du XVe siecle, la Chapelle Notre-Dame de l'Oratoire, ses vitraux qui nous parlent , le Portail de Monsieur et l'eglise Saint-Martin, ses traces romanes puis ses elements du XVIe siecle et ses vitraux du XIXe. Le rendez-vous est donne ce samedi 17 septembre a 15h en haut de la place du Marchedial, devant la fontaine. La visite dure environ 2 heures. Elle est gratuite comme tout ce que proposent les Amis d'Allegre. Renseignements : 04 71 00 22 38 et 04 71 00 79 88.

. . . . .

histoire HISTOIRE - TEMOIGNAGES DU TEMPS QUI PASSE. article 38 Articles diponibles
  diaporama Le Diaporama
 Maisons de Béates. Partie 1.

En 1667 Anne-Marie Martel  est à lorigine de la Congrégation des Surs de lEnfant-Jésus.

Les surs étaient au service de léducation des enfants, des soins aux malades et de la catéchèse autour du Puy en Velay.
Elles aidaient  les dentellières à organiser leur travail et leur vie, et les formaient à la vie chrétienne.

Ces Couviges de formation chrétienne prirent le nom dAssemblées, se répandant dans la ville et les campagnes.
Les Demoiselles de lInstruction, ensuite appelées Surs de lEnfant-Jésus réunissaient les habitants des villages et les éduquaient et instruisaient dans le cadre des préceptes chrétiens.

Puis elles formèrent des femmes célibataires au service des habitants des villages.

Ces dames furent nommées Petites Surs des Campagnes et plus couramment Béates.

Cette 1ère partie vous raconte ce corps laïque proche de la religion et propre à la Haute-Loire. Pour en savoir plus, ouvrez le document pdf. ci-dessous.

 maisons_de_beates_1.pdf
 Maisons de Béates. Partie 2.

Après les généralités de la première partie, parlons maintenant de la maison de Béate de Châteauneuf, la plus proche du cur de village d'Allègre.

Allègre était trop grand du XVIIe au XIXe s, pendant lesquels existaient les Béates, pour quune assemblée soit construite dans le bourg.

Leur présence dans un village tel qu'Allègre au XVIIe s ne se justifiait quen absence des autres institutions délivrant les mêmes soins, éducation et instruction. Or tout cela existait déjà à Allègre.

La maison de Béate de Châteauneuf est la plus proche maison dassemblée dAllègre (canton).

Comme presque partout en Haute-Loire, à la fin du XIXe s, Allègre a aidé à bâtir et entretenir les maisons dassemblés de ses villages en tant que patrimoine spécifique... puis a failli à son devoir. Dommage car les Assemblées ou maisons de Béates sont une spécificité de la Haute-Loire.

Grâce à des témoignages, nous avons reconstitué en plans et dessins ce qu'était la maison de Béate de Châteauneuf. Voyez le document pdf. ci-dessous.

 maisons_de_beates_2.pdf
  Sobriquets vellaves !

1998. Guiguite et son époux Fernand Bonnet écrivent un joli poème où ils donnent les sobriquets de nombreuses familles d’Allègre. Dans leurs lignes résonnent les accents du patois de Velay, les claquements et crissements des esclops, les appels d’une vache et les réponses de son veau, les crissements des bandages en fer des roues des chars. Le train transporte les poteaux imprégnés et les bêtes. Pour combien d’années encore. La cité est vibrante, bruissante, vivante.

Il y a plusieurs sortes de sobriquets. Certains sont donnés à une personne en raison de son métier, de son occupation principale, de sa région d’origine, ou d’un détail physique ou comportemental remarquable et remarqué… D’autres désignent l’époux ou l’épouse, toute la famille, la maisonnée, après l’avoir été à une ou l’un de ses membres, récent ou ancien. Ils se lient à une maison, et, à travers elle, à ses anciens comme nouveaux habitants.

Le processus est en général le même. D’abord attaché à une personne, le sobriquet passe à toute sa famille, présente et future, puis à leur maison. Jamais méchants, ils ne sont cependant pas toujours valorisants. C'est pourquoi nous les donnons avec une précision...modérée...!

Lisez-les dans le document pdf. ci-dessous et amusez-vous bien.

 sobriquets_4.pdf
 Allègre-ville et Allègre-foraine.

En la période actuelle (2015) de regroupements territoriaux divers, souhaités ou non, remontons dans le temps pour retrouver 1817, époque à laquelle se posa la question de la réunion des communes d’Allègre ville et de la foraine.
La Révolution est passée.
Napoléon est parti depuis le 22 juin.
Le roi Louis XVIII, après son second retour, est au pouvoir.
C’est à ce moment qu’est envisagée la réunion des deux communes d’Allègre ville et de la foraine.
Le 2 janvier 1817 le préfet de Haute‐Loire, le Vicomte Eugène de Sartiges, demande au maire d’Allègre des renseignements relatifs aux communes du canton en vue d’éventuelles réunions.
Le 6 février 1817, le maire, Claude Barthélemy Grellet, expédie son compte-rendu…
Notez qu'en 1829-1830 le déplacement du cimetière sera effectif. Il était autour de l’église dans Allègre-ville, et sera dans l’ex foraine. Cela n’aurait probablement pas pu se faire sans la réunion de 1817 qu’a étudiée  René Bore qui nous livre son travail dans le document pdf. ci-dessous.

Image ci-contre : les cadastres de 1824, dits de Napoléon, montrant la Allègre-foraine et Allègre-ville.




 allegre_ville_allegre_foraine.pdf
  La scierie Charretier.

L'exploitation des forêts qui entourent Allègre et ses volcans a sans doute été une des plus anciennes occupations puis industries de notre Velay.

Un grand merci à Dominique et Michel Charretier qui nous racontent la scierie Charretier.

Cette épopée industrielle a commencé avec Jean Charretier aux alentours des années 1890. Son oncle Emile travaillait le bois avant lui, mais de façon itinérante.

Pierre, son fils, poursuivit l'expansion de la scierie dans les secteurs du moment, les poteaux en bois pour les mines, l'EDF, la SNCF, les PTT.

Après lui, Jeannot et Alfred Charretier ont dédoublé la scierie en deux belles entreprises complémentaires.

 Michel Charretier a su moderniser l'outil de travail et élargir ses débouchés. Vous serez peut-être étonnés de savoir que vous passez souvent devant des productions de cette entreprise d'Allègre.

Pour en savoir plus, enregistrez ou ouvrez d'un clic le document pdf. ci-dessous.

 allegre_et_la_scierie.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8